28 mai 2009

Nos amies les Abeilles...le miel (2)

Bonjour,

Que diriez-vous d'une bonne tartine de miel ???

Personnellement ...j'adore !!!

395px_Runny_hunny

Après 17000 allers-retours d'environ 2km, après avoir butiné plus de 8 millions de fleurs, après avoir trimé pendant plus de 7000 heures n'ayant pas de représentant du personnel efficaces, on peut fabriquer un pot de miel de 500g.
À l'intérieur d'une colonie, il y a division du travail et ces différentes activités sont effectuées par des ouvrières d'âges différents. Au cours de sa vie, une ouvrière change de tâche.

2218989071_2

Les abeilles produisent du miel grâce au nectar qu'elles récoltent sur les fleurs. Pour cela, elles le portent dans leurs laves en attendant qu'elles arrivent à la ruche.

En été, la vie d'une ouvrière est brève (5 à 6 semaines) et elle occupe les postes suivants au cours de sa vie :

    * nettoyeuse : 24 heures après sa « naissance » (mue imaginale), elle nettoie les alvéoles libérés à la suite des éclosions.
    * nourrice : à partir du 4e jour, elle nourrit les larves âgées ; au 6e jour, elle nourrit les larves jeunes avec la gelée royale qu'elle est capable de régurgiter.
    * travailleuse d'intérieur : du 10e au 18e jour, l'ouvrière s'occupe indifféremment :
          de la mise en réserve des récoltes (pollen et nectar), elle est magasinière,
          de la ventilation de la colonie, elle est ventileuse et contribue à l'évaporation de l'eau contenue dans le nectar qui se transforme en miel,de l' operculation des alvéoles,
          de l'entretien : nettoyage, rejet à l'extérieur des corps étrangers, des individus morts et mal formés, calfeutrage des fentes avec de la résine récoltée sur certains bourgeons : la propolis. Pendant cette période, les jeunes ouvrières apprennent à s'orienter à l'extérieur et à retrouver leur colonie.

    * cirière : les glandes situées sous l'abdomen peuvent sécréter de la cire à partir du 21e jour. La cire apparaît sous forme de petites plaques entre les quatre derniers segments de l'abdomen. Les ouvrières cirières la malaxent à l'aide de leurs mandibules et travaillent alors en groupe à l'édification des nouveaux alvéoles.

    * gardienne et rappeleuse : c'est aussi vers le 18e jour que l'ouvrière devient capable de défendre l'entrée de la colonie ou bien d'assurer l'expulsion des mâles devenus inutiles. C'est à ce moment qu'elle peut en relevant son abdomen et en battant des ailes, émettre des odeurs (grâce aux glandes de Nassanov) qui assurent l'orientation des plus jeunes ouvrières, elle assure alors la fonction de rappeleuse. Ce sont également des ouvrières âgées de trois semaines qui soignent et nourrissent la reine.

    * butineuse : à partir du 20e jour et jusqu'à sa mort, l'ouvrière participe à la récolte du nectar et du pollen. Elle visite les fleurs, suce le nectar qu'elle transporte dans son jabot avant de le régurgiter. Dans le jabot, le nectar subit un début de digestion qui contribue à le transformer en miel.

    Il faut butiner environ 5 500 000 fleurs pour obtenir un kilogramme de miel. Suivant les besoins, elle récolte aussi du pollen. Avec ses mandibules, elle broie alors les anthères des étamines puis, grâce à l'adaptation de ses pattes postérieures, avec ses brosses, elle rassemble les grains de pollen en une grosse pelote qu'elle place dans la corbeille où de longs poils la maintiennent. À son retour, la butineuse dépose elle-même sa récolte ou la confie à une magasinière.

    C'est aussi à son retour qu'elle indique à ses compagnes, par des danses, la distance et la direction de sa zone de récolte. D'autre part, l'odeur dont l'abeille est imprégnée renseigne les autres sur l'espèce des fleurs butinées.

    Une observation attentive d'une colonie montre cependant qu'en temps normal un grand nombre d'abeilles ne font rien de spécial, comme une main d'œuvre en réserve procurant à la colonie une faculté d'adaptation.

Essaimage.

abeille2
Les colonies les plus prospères se reproduisent par essaimage. Au début du printemps, quelques cellules à reine sont produites. Peu de temps avant la naissance des reines, l’ancienne reine quitte la ruche avec la moitié des effectifs de toutes les catégories d’ouvrières pour former un essaim : au moment du départ, toutes les ouvrières se sont gavées le jabot de provisions et elles ne peuvent donc pas piquer : un essaim est donc inoffensif et le reste en principe tout le temps de son voyage. Avec le premier essaim partira la reine fécondée. L'essaim cherchera a trouver un autre abri pour établir sa ruche ou, plus rarement en créera une ex nihilo sur les branche d'un arbre, sur une falaise …
Un essaim fixé sur une branche.

Dans la ruche, la première reine qui naît tue immédiatement toutes ses rivales qui sont encore dans leurs cellules (sauf dans les colonies très importantes ou les abeilles doivent préserver les jeunes reines afin d'essaimer encore deux fois). Il ne peut en effet y avoir qu’une reine par colonie. Une semaine plus tard, elle effectue son premier vol nuptial.

Une colonie peut produire, entre le début du printemps et le début de l’été, jusqu’à trois essaims, ils sont dits respectivement primaire, secondaire et tertiaire.

abeille_butinant_une_jolie_fleur_rose

Le miel

Le miel est extrait des diverses substances sucrées récoltées, tel que le nectar des fleurs dites mellifères (la courte langue de l'abeille ne lui permet pas de butiner toutes les variétés de fleurs), ou le miellat produit par les pucerons ou la cochenille à partir de la sève des arbres, et notamment des sapins. L'abeille l'élabore dans son jabot lors de son vol de retour à la ruche, grâce à une enzyme qui transforme le saccharose en glucose et en fructose. Arrivée à la ruche, la butineuse régurgite le nectar que recueille une receveuse. Commence alors un long travail de manipulation, destiné à déshydrater cette ébauche de miel afin d'assurer sa conservation. Pour cela, il est déposé par fines pellicules sur la paroi interne des cellules, et est ventilé par les ouvrières pour provoquer l'évaporation de l'excédent d'eau. Lorsque le miel a atteint le degré d'humidité requise, il est transféré dans d'autres alvéoles qui seront operculées.

Abeille01

Les saveurs, les couleurs et les aspects des miels peuvent avoir des origines très diverses. Un miel mono floral est produit à partir d'une seule variété de plante, tandis que les autres, qui mélangent les espèces, sont dits « toutes fleurs ». Le miel présente un grand intérêt nutritionnel, et ses vertus sont nombreuses. Il est principalement bactériostatique, c'est-à-dire qu'il ne tue pas les bactéries mais empêche leur développement, et cicatrisant.

Bee_with_Pollen

Cette substance est produite par les ouvrières pendant leur stade de « nourrices ». D'une teinte laiteuse, la gelée royale constitue la nourriture exclusive de toutes les larves jusqu'au cinquième jour de leur vie, et de la reine pendant toute son existence. La confection naturelle de cette substance est de faible proportion, car les abeilles n'en produisent que la quantité nécessaire à leurs propres besoins. Son exploitation fait l'objet d'une technique très particulière (extraction de la gelée à l'aide d'une pipette à aspiration).

ckt_2e10_1

(grain de pollen)

Le miel dans l'Histoire

Présent dans le delta du Nil et à Sumer, le miel jouait le rôle du sucre. Dans l'Antiquité, le miel de la Narbonnaise était considéré comme l'un des meilleurs.
En plus de sa consommation comme aliment ou condiment, il a été utilisé pour soigner, embellir la peau et embaumer les morts chez les Égyptiens[réf. nécessaire]. Durant la première et la Seconde Guerre mondiale, on l'utilisait pour accélérer la cicatrisation des plaies des soldats[réf. nécessaire]. Il a également été utilisé pour confire les fruits et les légumes en l'associant au vinaigre et à la moutarde, mais aussi à adoucir les mets. À partir du Moyen Âge en Chine, puis en Europe, il sert à la fabrication du pain d'épices. Il a servi aussi pour la fabrication de l'hydromel (eau+miel) : par fermentation des levures présentes dans ledit miel, apparition de la boisson alcoolisée.

Fabrication

L'apiculture consiste à élever des abeilles afin de récolter le miel. Le premier travail de l'apiculteur est de fournir une ruche aux abeilles. Les abeilles butineuses ont en charge l'approvisionnement de la ruche. Chaque matin, l'abeille va butiner dans les champs de fleurs où elle a travaillé les jours passés ou part à la découverte de nouvelles plantes. Une fois posée sur une fleur, l'abeille en écarte les pétales, plonge sa tête à l'intérieur, allonge sa trompe et aspire le nectar qu'elle met dans son jabot. Après avoir visité plusieurs fleurs et rempli son jabot, elle rentre à la ruche, puis dépose son chargement dans la bouche d'autres abeilles ouvrières. À la place du nectar de fleur, les abeilles peuvent récolter du miellat, excrément sucré des pucerons qui sera utilisé de la même façon que le nectar de fleur. C'est ce produit de base qui est notamment utilisé pour le miel de sapin.

abeilles_dans_leur_alveole
Le scientifique Heinrich a mesuré le volume de travail effectué par les abeilles butineuses. Ainsi, pour produire un pot de 500 grammes de miel, les abeilles doivent effectuer plus de 17 000 voyages, visiter 8 700 000 fleurs, le tout représentant plus de 7 000 heures de travail.

abeille_07
La chaleur de la ruche, ainsi que les courants d'air créés par les abeilles ventileuses, font évaporer le trop-plein d'eau du nectar. De plus, grâce au travail des ouvrières qui l'aspirent puis le recrachent, le nectar, ainsi mêlé à de la salive et à des sucs digestifs, est prêt à être ensuite entreposé dans les alvéoles puis ceux-ci operculés. Il va se transformer en miel. L'hiver venu, les abeilles puiseront dans ces réserves pour s'alimenter.

les_abeilles_sont_menacees

Extraction

Autrefois, les hommes récoltaient le miel dans des troncs d'arbres ou dans de petites cavités habitées naturellement par les abeilles. Ils ont ensuite aménagé ces troncs ainsi que d'autres constructions rudimentaires.

Au XIXe siècle, en France, les abeilles étaient encore élevées dans des ruches en paille. À cette époque, le miel était consommé avec la cire ou extrait par pressage.
Un extracteur - matériel d'amateur.
Filtration du miel extrait, précédant la maturation puis la mise en pots

C'est l'apiculteur François Huber de Genève (chercheur aveugle) qui mit au point le premier modèle de ruche à cadres mobiles. La feuille gaufrée fut découverte en 1858 par Mehring et l'extracteur centrifuge inventé en 1865 par Hruschka. Ces découvertes facilitèrent le travail de l'apiculture.

Extractor_Beekeeping

(extracteur de miel)

Crus de miels

L’apiculture propose différents types de miels d’origine, de saveur et d’aspect très variés. Le miel est dit "monofloral" lorsque son origine provient en grande partie d’une seule variété de fleurs. L’apiculteur a placé ses hausses juste au moment de la miellée de la fleur recherchée et les a retirées aussitôt après pour en faire la récolte. Les autres miels sont dits "toutes fleurs" et peuvent être désignés par leurs origines géographiques.

Cristallisation du miel

Il arrive parfois que le miel se cristallise dans son pot. La propension d'un miel à cristalliser dépend de son origine, mais n'a pas de lien direct avec sa qualité. Si un miel est chauffé à plus de 40 degrés lors de la centrifugation ou de la mise en pots, il cristallise lentement, en cristaux grossiers. Il suffit de chauffer un miel cristallisé au bain-marie (40 °C max.) ou mieux dans un four à micro-ondes (à la puissance minimale et en surveillant la disparition du glaçon) pour le liquéfier. Chauffer un miel à une température supérieure lui fait perdre en qualité.

Filtering_of_honey_(Filtration du miel extrait, précédant la maturation puis la mise en pots)

À l'extraction, le miel est clair et épais. Avec l'entreposage, il peut se figer, car il contient du glucose qui se candit. Plus il contient de glucose, plus il se fige vite (miel de trèfle par exemple). Si le fructose est plus abondant (miel d'acacia entre autres), le miel reste liquide un ou deux ans.
On observe chez les miels contenant très peu d'eau la formation d'une « fleur » à la surface. C'est un phénomène naturel qui ne nuit pas à la qualité.

coffretMiel_293

Les miels réputés

    * Le miel de romarin aussi appelé « Miel de Narbonne » était considéré par les Romains comme le meilleur miel du monde. De couleur blanche et très rare en France, il est principalement produit dans les Corbières. Il était un des multiples constituants de la thériaque de la pharmacopée maritime occidentale au XVIIIe siècle .

    * Le miel de sapin des Vosges est aussi très réputé. De couleur très sombre, il est issu du miellat se déposant sur les branches de sapins.

Autres types de miel

    * Le miel de robinier faux-acacia, dit miel d’acacia, à saveur douce, est liquide, clair et ne cristallise pas.
    * Le miel de châtaignier au goût corsé, amer, est visqueux et plus ou moins sombre selon qu'il provient de nectar ou de miellat.
    * Le miel de lavande, très parfumé, de couleur crème présente une granulation très fine.
    * Le miel de colza, avec une légère saveur de chou, est de couleur claire, il cristallise rapidement en raison d'une forte teneur en glucose.
    * Le miel de sarrasin ou blé noir, corsé, de couleur brune, est emblématique du terroir breton.
    * Les miels de garrigue et de montagne sont toutes fleurs, leur saveur et leur aspect dépendent de leurs terroirs.
    * Le miel de trèfle, produit à partir de ces derniers, miel blanc.
    * Le miel de bleuet, à partir des fleurs de bleuet.
    * Le miel de tournesol, de couleur doré, jaune moutarde, à saveur fruitée et unique.
    * Le miel de ronce, très parfumé, de couleur dorée, est un miel rare qui provient des fleurs de mûre.

miel2_max

Composition du miel

    * Des glucides (sucres) en grande quantité : 78 à 80 %, représentés essentiellement par du fructose (ou lévulose) : 38 %,
          glucose (ou dextrose) : 31 %, ainsi que du maltose, du saccharose (ou sucrose) et divers autres polysaccharides (mélibiose, turanose, mélézitose…).
    * De l'eau : 17 %
    * Des protides : moins de 1 %, mais contenant un très grand nombre d'acides aminés libres : acide aspartique, acide glutamique, alanine, arginine, asparagine, cystine, glycine, histidine, isoleucine, leucine, lysine, méthionine, phénylalanine, proline, sérine, tryptophane, tyrosine et valine.
    * Des sels minéraux : de 0,1 % max. pour les miels de nectar et autre, jusqu'à 0,5% (extrait du codex alimentarius) pour les miels de miellat, avec plus d'une trentaine d'éléments déjà inventoriés : aluminium, argent, arsenic, baryum, béryllium, brome, calcium, césium, chlore, chrome, cobalt, cuivre, fer, lithium, magnésium, manganèse, mercure, molybdène, nickel, or, palladium, phosphore, potassium, rubidium, scandium, silicium, sodium, soufre, strontium, titane, vanadium, zinc, zirconium. Ces éléments minéraux ne sont pas toujours tous présents dans un miel déterminé. Par contre, certains le sont systématiquement dans tous les miels et souvent alors en grande quantité, notamment le potassium, premier cation intracellulaire indispensable à la vie. Il faut savoir également que les miels foncés sont globalement plus riches quantitativement en matières minérales que les miels clairs.
    * Des acides organiques, libres ou combinés sous forme de lactones : 0,3%, le principal d'entre eux étant l'acide gluconique.
    * Un grand nombre de vitamines, dont les quantités, loin de couvrir nos besoins journaliers, n'en constituent pas moins un appoint non négligeable. Le miel contient essentiellement les vitamines B1, B2, B3 (ou vitamine PP), B5, B6, C, et accessoirement les vitamines A, B8 (ou vitamine H), B9, D et K.
    * Des lipides (corps gras), en infime quantité, sous plusieurs formes : triglycérides, acides gras (acide palmitique, oléique, et linoléique).
    * De nombreux composés organiques complexes :
          Des enzymes, dont les principaux sont les amylases alpha et bêta, la gluco-invertase et la gluco-oxydase ; ces enzymes (qui facilitent la digestion des aliments et sont à l'origine de certaines vertus du miel) sont détruites par un chauffage exagéré du miel qu'il y a donc lieu de toujours éviter (la température de la ruche au niveau du couvain étant régulée à 35 °C par les abeilles, il convient de ne pas chauffer le miel au dessus de 40 °C, si l'on veut lui conserver ses vertus).
          Plusieurs facteurs antibiotiques naturels, regroupés sous le nom générique d'inhibine, qui sont en fait de puissants bactériostatiques, c'est-à-dire qu'ils empêchent le développement des bactéries mais ne les tuent pas.
          De nombreuses autres substances biologiques diverses :
                + un principe cholinergique proche de l'acétylcholine,
                + un principe œstrogène,
                + des flavonoïdes dotés de multiples et intéressantes propriétés physiologiques,
                + des alcools et des esters,
                + des substances aromatiques qui non seulement donnent l'arôme (comme l'acide phénylacétique) et le goût spécifique d'un miel donné, mais qui ont aussi des vertus thérapeutiques,[réf. nécessaire]
                + des matières pigmentaires, spécifiques à chaque miel, qui lui donnent sa couleur propre.
    * Et enfin des grains de pollen qui en signent l'origine botanique.

abeille_butinant_un_tournesol

Intérêt nutritionnel et usage thérapeutique


Ses bienfaits sont multiples, et différents selon le type de miel.

Le miel renferme moins de calories que le sucre (64 calories contre 84 pour 20 g). Il a le même index glycémique mais apporte plus d’antioxydants.

Plusieurs papyrus égyptiens en font mention, le plus vieux étant celui dit d'Edwin Smith, datant de plus de 4 500 ans.

Lors des Jeux olympiques antiques, les athlètes buvaient de l'eau miellée pour recouvrer rapidement leurs forces.

Hippocrate (le plus grand médecin de l'Antiquité, 460/377 av. J.-C.) disait que l'usage du miel conduisait à la plus extrême vieillesse, et le prescrivait pour combattre la fièvre, les blessures, les ulcères et les plaies purulentes.

Jusqu'à l'époque de Paracelse, le miel jouissait d'une haute estime en médecine. Il était utilisé notamment comme agent antiseptique pour la guérison des infections et s'avère efficace pour le soin en douceur des verrues, boutons infectieux, furoncles.

L'efficacité sur certains types de brûlures est attestée en accélérant la cicatrisation. Il est également utilisé sur d'autres types de plaie, avec une certaine efficacité. Plus spécialement avec le miel de thym.

Face à l'intérêt thérapeutique du Miel, certains laboratoires basent leur produits sur les qualités du miel.

photodunepelotedepollen

Quelques recettes pour vous...

fruit46

Clémentines au miel et fleur d'oranger

Auteur : Odelices

Pour 4 personnes
Préparation : 10 min
Cuisson : 5 min


Ingrédients

  • 8 petites clémentines
  • 3 cuillères à soupe de miel
  • 2 cuillères à soupe d’eau de fleur d’oranger
  • ½ citron
  • 2 cuillères à soupe d’amandes effilées

Préparation

1. Épluchez les clémentines. Prélevez le jus du demi-citron.
2. Dans une casserole, faites chauffer le miel, l’eau de fleur d’oranger, le jus de citron et 3 cuillères à soupe d’eau.
3. Ajoutez les clémentines. Remuez pour bien les enrober de la sauce et retirez du feu. Faites attention de ne pas trop cuire les clémentines.

4. Servez dans des petites assiettes. Parsemez d’amandes effilées

clementines_au_miel_et_fleur_d_oranger


Rôti de porc aux pommes, miel et thym!!

Auteur :
audeladessaveurs.blogspot.com

Votre marché:

-1 rôti de porc
-1 citron non traité
-3 branches de romarin
-1 feuille de laurier
-3 pommes
- 2 càs de miel
-huile d'olive
- bouquet garni

Préparation:

*Faire chauffer de l'eau dans une grande cocotte.

*Porter à ébullition.

*Laver et couper le citron en rondelles.

*Ficeler le rôti en disposant des rondelles de citron contre la viande, y insérer les branches de romarin et la feuille de laurier.

*Mettre le rôti dans la cocotte, ajouter votre bouquet garni , le sel, le poivre.

*Laisser frémir 30 minutes. Ecumer si nécéssaire.

*Pendant ce temps, laver les pommes et les couper en quartiers.

*Les disposer dans une plat allant au four.

*Egoutter le rôti , mais conserver le jus de cuisson.

*Poser la viande sur les quartiers de pommes.

*Parsemer de romarin, saler et poivrer.

*Napper la viande avec le miel.

*Ajouter deux louchettes de jus de cuisson sur les pommes.

*Enfourner à 180-190°C pendant une heure.

Photo_009

Cannelés au miel

Ingrédients

Pour 6 personnes

1 l de lait
4 oeufs
200 g de farine
400 g de sucre
100 g de poudre d'amande
40 g de beurre
2 c. à soupe de miel de pin

Préparation

Portez le lait à ébullition. Retirez-le du feu et ajoutez les oeufs un à un en fouettant vivement. Laissez refroidir puis ajoutez le sucre. Mélangez et portez à nouveau à ébullition. Ajoutez le miel, poursuivez la cuisson une minute, retirez du feu et laissez refroidir.
Ajoutez la farine tamisée et la poudre d'amande. Mélangez bien et passez au tamis. Laissez reposer 24 heures.
Le lendemain, préchauffez le four th 6 (180°).
Beurrez les moules à cannelés et remplissez-les de pâte. Enfournez et faites cuire une heure.
Sortez les cannelés du four et démoulez-les. Laissez refroidir sur une grille.

canneles_au_miel_2200249_1350

Bon appêtit !!!

bonnejournee_lavande

Posté par solenade à 09:30 - Insectes - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

    Quelle merveille cet article ! Photos sublimes et recettes qui mettent l'eau à la bouche. Bises.

    Posté par Danièle, 30 mai 2009 à 09:24
  • Eh bien !!! quel post !!! moi je dis 20/20 et 22/20 (lol) pour la photo de l'abeille engluée de pollen. BIZ. BKcine

    Posté par Joce, 31 mai 2009 à 20:16
  • J'adore aussi !!!!!!! Mais tu es une vrai encyclopédie !! un régal !...
    Doux bisous

    Posté par La Malle O Rêves, 31 mai 2009 à 22:27
  • Tes recettes ,vite il faut que je les notes!!
    Et le miel ,j'ai l'eau à la bouche!!!
    Encore merci!
    Bises.
    Saphia.

    Posté par saph, 02 juin 2009 à 00:36
  • Beau ce reportage, si c'est toi l'auteur, bravo... et bien documenté en photos

    Françoise

    Posté par Francoise du Var, 03 juin 2009 à 05:53
  • Article très instructif et en plus avec de superbes photos !
    Bonne journée
    Cat

    Posté par cat, 05 juin 2009 à 07:52
  • Ca c'est de l'info ! en fin de compte c'est assez complexe mais très organisée comme civilisation

    Posté par nadine, 07 juin 2009 à 10:21
  • Bonne Fête des mères
    Doux bisous

    Posté par La Malle O Rêves, 07 juin 2009 à 17:02
  • Biz de BKcine

    Posté par Joce, 11 juin 2009 à 09:18
  • je n'ai que deux mots à écrire :
    E X C E L L E N T T R A V A I L

    Posté par ZACKK, 11 juin 2009 à 15:45
  • un passage pour te faire un petit coucou et te souhaiter une belle soirée!
    Bises.
    saphia.

    Posté par saph, 16 juin 2009 à 19:47
  • T'es tombée dans une fleur ou t'es malade d'avoir trop joué la gourmande ? BIZ. BKcine

    Posté par Joce, 18 juin 2009 à 21:41
  • Un gros bisou en passant...
    A très vite...

    Posté par La Malle O Rêves, 20 juin 2009 à 21:07
  • Evidemment tu manques à tes lectrices !!! mais si tout va bien alors tant mieux........... repose toi bien remets toi aussi de toutes tes émotions (ah ah ah ah )
    et gros bisouxxxxxxxxxxxxxx

    Posté par ZACKK, 21 juin 2009 à 13:46
  • T'es tombée dans le pot de miel ou c'est Winnie qui t'a kidnappée ??? BIZ. BKcine

    Posté par Joce, 30 juin 2009 à 22:44
  • Je suis revenue voir si tu avais du nouveau ! (lol). BIZ. BKcine

    Posté par Joce, 15 juillet 2009 à 12:49
  • Cela fait un moment que tu nous a pas fait de post!
    Alors pas le temps?
    cela commence sérieusement à me manquer!
    J'adore les connaissances que tu partages avec nous!
    A très vite!
    Bisous.
    Saphia.

    Posté par saph, 15 juillet 2009 à 22:52
  • Un blog de très bon goût, celui du miel. Merci pour ce partage et bonne journée!

    Posté par mjsylvie, 06 août 2009 à 18:56
  • Un petit coucou car me voilà de retour et j'en profite pour t'envoyer ça...

    blogs coups de coeurs !
    renvois moi ce com et envois le à tes 10 blogs coups de coeurs. Ne brise pas la chaîne ! à me renvoyer si je fais partie de tes amis.
    Aucun envoi : tu auras à travailler sur ta relation avec les autres.
    2 envois : tu es gentille mais tu as besoin de t'extérioriser
    4 envois : tu as bien choisi tes amis
    6 envois : tu es des plus populaires et c'est probablement la raison pour laquelle tu es dans ma liste !

    A bientôt.
    Bisous.
    Saphia.

    Posté par saph, 27 août 2009 à 18:16
  • Bon ... reviens maintenant ... biz. BKcine

    Posté par Joce, 01 septembre 2009 à 08:22
  • bonjour je n'aime pas le miel mais quels explications superbe reportage j'aime beaucoup mon fils adore vous avez un blog plein de riches idées bon dimanche amitiés carole

    Posté par carole, 04 octobre 2009 à 17:37
  • Reviens j'ai fini tout le miel ! tu verras bientôt sur mon blog que j'ai utilisé le dernier pot pour faire un pain d'épices, alors moi j'en veux d'autres ou d'autres posts mais en tout cas ... j'veux que tu reviennes ! (lol). BIZ. BKcine

    Posté par Joce, 14 octobre 2009 à 22:41
  • Je suis revenue te déposer une BIZ de BKcine

    Posté par Joce, 29 octobre 2009 à 09:38
  • Un bisou de BKcine !

    Posté par Joce, 17 novembre 2009 à 13:32
  • J'espère que tu as passé un bon noël, je te laisse plein de BIZ de Bkcine

    Posté par joce, 29 décembre 2009 à 14:32
  • Que deviens-tu ? BIZ. BKcine

    Posté par Joce, 07 mai 2010 à 10:13
  • merci de ton passage sur mon blog bon dimanche bisouxx
    patricia

    Posté par passionaiguilles, 15 septembre 2013 à 10:41

Poster un commentaire